Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2013 2 19 /03 /mars /2013 16:36

Carte scolaire rentrée 2013/2014

Compte-rendu du CTSD du 18 mars 2013

Vienne : une nouvelle classe pour 200 élèves supplémentaires.

Pas de poste CLIN pour l’accueil des élèves non-francophones à Poitiers

RASED : rien. Accueil des 2 ans en maternelle : pas d’amélioration.

LE DASEN DOIT REVOIR SA COPIE !

 

Le CTSD de la Vienne s’est réuni le 18 mars. Fabien Vasselin  et Claire Saint-Philippe y représentaient les personnels pour la FNEC-FP-FO. L’administration a présenté aux  représentants du personnel le projet de carte scolaire pour la rentrée prochaine.  Le CDEN se réunira prochainement pour donner à son tour son avis sur le projet de carte scolaire de rentrée, le préfet validera la carte scolaire de rentrée à l’issue de la séance.

 

Dans sa déclaration FO a rappelé les revendications des collègues (déclaration complète en pièce jointe) :

« Sur les mesures de carte scolaire pour la rentrée 2013, après les annonces de campagne électorale relatives à la création de 60 000 postes d’enseignants, les collègues attendent une nette amélioration de leurs conditions de travail alors que les besoins sont immenses :

-       pour les ouvertures et les non-fermetures

-       pour un abaissement du nombre d’élèves par classe

-       pour les remplacements

-       pour rétablir des RASED complets E, G et psychologue scolaire

-       pour l’aide spécialisée à la scolarisation des élèves non-francophones partout dans le département, et en urgence sur Poitiers et Sommières-du-Clain

-       pour une aide spécialisée à la scolarisation des enfants du voyage

-       pour assurer la scolarisation des moins de 3 ans des parents qui le souhaitent

-       pour rétablir la formation continue sur le temps de travail

-       pour améliorer les décharges de service pour tous les directeurs. »

 

Le DASEN a exposé ses priorités :

-          « Remettre en place une formation pour les enseignants avec un bénéfice à court terme pour les élèves. L’investissement pour cette formation est de 11,4 postes. Nous pensons à la marge pouvoir réduire un peu cette dotation pou récupérer quelques moyens pour des ouvertures.

-          Dégager des moyens pour les élèves dans les quartiers difficiles et le secteur rural difficile.

-          L’accueil des élèves de -3 ans hors des territoires de l’éducation prioritaire. Deux moyens en postes apparaissent pour cela dans des lieux où nous pouvons créer des classes entières dévolues à l’accueil spécifique (Mirebeau et Poitiers Brassens).

-          Donner un maître de plus que de classe à certains secteurs prioritaires. »

 

Dans les faits :

·Le DASEN refuse de comptabiliser les – de 3 ans : dans certains secteurs, notamment ruraux ce sera une régression.

·Aucun poste de RASED n’est réimplanté. Pour le DASEN les RASED sont complets : « ça dépend comment on raisonne ».

· Les postes CLIN demandés pour l’accueil des élèves non-francophones ne sont pas créés. Le DASEN nie le problème.

 

Le DASEN prononce 21 fermetures, et 19 ouvertures. Il conserve une réserve de rentrée de 3 postes : ainsi pour 200 élèves de plus à la rentrée prochaine dans le département, il n’y aura qu’une classe de plus !

Comme le craignait FO, et comme notre syndicat l’a dit au Ministre, le dispositif « + de maîtres que de classes » n’est pas financé sur des nouveaux moyens, mais sur des postes retirés aux classes.

Au vu du projet départemental de carte scolaire, on a le sentiment que ce dispositif aurait mieux porté son nom s’il avait été baptisé « moins de maîtres, moins de classes». Au vu du projet départemental, FO craignait que le dispositif dont nous n’étions pas demandeur serve à ne pas créer les postes de remplaçants et les postes spécialisés RASED et CLIN nécessaires : nos craintes sont confirmées.

 

Fermetures : 23,75 postes

21 postes classes 

Maternelles : 5 postes

Elémentaires : 7 postes + 1CLIS

Primaires et RPI : 8 postes

Châtellerault Matisse

Couhé R. Bonnet

Naintré le Crépin

Nouaillé Maupertuis

Poitiers J. Brel

Saint Benoit I. Jouenne

Vouneuil sous Biard J.Y. Cousteau 

 

Châtellerault Antoigné

Châtellerault J. Ferry

Loudun le Martray

Lusignan L. Béra

Lussac les Châteaux

Poitiers A. Daudet

Quinçay

Vouneuil sous Biard C. Desmoulins 

 

CLIS 1 :

Poitiers A. Daudet

 

 

 

Primaires : 6 postes

Adriers F. Albert

Châtellerault Lavoisier (*)

Chiré en Montreuil

La Roche Posay Claire Fontaine

Millac

Saint Jean de Sauves R. Mabilleau

Sillars

Valdivienne Saint Martin la Rivière

 RPI : 2 postes

RPIC Les Trois Moutiers

RPIC Monts sur Guesnes

RPID Arçay - Mouterre Silly - Ranton - Saint Laon

RPID Blanzay - Champniers

RPID Craon - Mazeuil - La Grimaudière

RPID Saint Macoux - Saint Saviol

Ces mesures s’accompagnent de la suppression de 0,75 poste dévolu à la décharge des directeurs

2 postes hors classes

CPD (conseiller pédagogique départemental) : 1 poste Arts Plastiques, 1 poste EPS

 

Ouvertures :  44 postes

    19 postes classes

Maternelles : 8 postes

Elémentaires : 6 postes + 2CLIS

Primaires et RPI : 3 postes

Buxerolles Bourg

Ligugé Bois Renard

Mignaloux Beauvoir

Quinçay

Les Roches Prémarie

Vouneuil sous Biard C. Desmoulins

 

Accueil – de 3 ans :

Poitiers G.Brassens

Mirebeau Le Cèdre Enchanté

Civray

Couhé J. Lafond

Poitiers P. Neruda

Saint Benoit I. Jouenne

Scorbé Clairvaux

Vouneuil sous Biard J.Y. Cousteau

 

CLIS 1 :

CLIS 1 Châtellerault J. Ferry

CLIS 1 Lusignan L. Béra

Primaires

Magné

Verrières

RPI

RPID La Chapelle Montreuil - Montreuil Bonnin

RPID Jardres - Pouillé - Tercé

Ces mesures ont pour conséquence l’attribution de 1 poste dévolu aux décharges des directeurs

24 postes hors classes

+ de maîtres que de classes : 11

Divers : 13

RASED, remplaçants : 0

Châtellerault Herriot (+ Lakanal-Littré)

Châtellerault Lavoisier (*)

Loudun Prévert-Brassens (+ le Martray)

Montmorillon Ville Basse (+ Ville Haute + Saint Nicolas)

Naintré Néruda (+ A. Frank + Joliot-Curie)

Poitiers Andersen

Poitiers A. Bouloux (+ G. Brassens)

Poitiers J. Brel

Poitiers A. Daudet (+ Ch. Perrault)

Poitiers T. Lainé

Poitiers Micromégas ( + P. Néruda)

Décharges IMF : 1,25 postes

Décharges stagiaires C1 : 4,5

Surcoût C2 : 2,8

Congés formation : 0,7

Provision temps partiel : 0,5

Ed prioritaire et CASENAV : 1

Gp d’accompagnement professionnel académique : 1

Ageem : 0,25

Enseignant référent sco enfants handicapés : 1

 

*Dans le cadre du dispositif ECLAIR il s’agissait d’un poste surnuméraire à 50% premier degré – 50% sur le collège. Il est supprimé et recréé sous le dispositif « + de maîtres que de classe » avec la même utilisation primaire/collège.

 

RESERVE DE RENTREE : 3 postes

 

Sur la base des dossiers qui lui ont été adressés, FO a défendu entre autres :

(point sur les dossiers suivis et défendus par FO)

 

COUHE MATERNELLE :

La commune est en ZRR, la situation sociale est difficile, et l’école accueille depuis longtemps des élèves de TPS. Avec 87 élèves prévus, en cas de fermeture la moyenne par classe serait de 29 enfants, compromettant l’accueil des moins de 3 ans. Il n’y a plus de maître G sur le secteur. Le maître E n’intervient pas sur la maternelle. L’école privée accueille les TPS.

Le DASEN répond qu’à 25 de moyenne par classe, sans les TPS, il reste des places pour accueillir les 2 ans.

FO demande qu’il soit tenu compte des difficultés qui se posent sur l’école et que la quatrième classe soit maintenue.

Le DASEN s’obstine sur la fermeture.

 

NAINTRE MATERNELLE LE CREPIN :

Une fermeture était proposée. Pourtant les effectifs restent identiques. Des logements sont en fin de construction. Pour 2014/2015 29 élèves sont attendus en PS. Des TPS sont en attente.

FO demandait le maintien du poste. Le DASEN renonce à fermer.

 

SAINT-BENOIT MATERNELLE I.JOUENNE :

Les effectifs sont stables. Le DASEN argumente que la classe aurait du être fermée l’an dernier. La moyenne après fermeture sera de 27 élèves par classe avec 1 élève suivi par un AVS. L’accueil des TPS qui se faisait jusque là ne sera plus possible. Le DASEN répond que la scolarisation des TPS n’est pas prioritaire dans ce secteur, et ferme la classe.

 

NOUAILLE-MAUPERTUIS MATERNELLE :

L’école accueille des TPS. Les effectifs baissent de 2 élèves pour la rentrée prochaine : ce qui pour l’administration justifie une fermeture ! Après fermeture la moyenne par classe sera de 29,75 avec les TPS, et restera très élevée à 26,75 même sans les TPS : l’école devra renoncer à l’accueil des TPS ! FO demande le maintien de la classe. L’administration considère que Nouaillé est en secteur suffisamment favorisé malgré des difficultés sociales réelles sur la commune.

Le DASEN maintient son projet de fermeture de classe.

 

POITIERS DAUDET ELEM. ET CLIS:

CLASSE : « On commençait tout juste à s’en sortir après des années difficiles, quand est-ce qu’ils comprendront que 20 élèves par classes c’est déjà beaucoup ici ? » demandent les collègues. FO déplore que l’administration fasse tourner les postes sur les 3 écoles du quartier des Couronneries. Dès qu’une école voit diminuer les problèmes et les difficultés grâce à des effectifs plus faibles, on ferme un poste, la moyenne par classe remonte, et les problèmes avec. FO regrette l’absence de projection sur le long terme.

Les 3 écoles du quartier permettent l’attribution de points RRS pour le mouvement, pourtant les écoles ne sont pas classées RRS ou ZEP. Cherchez l’erreur. Après fermeture la moyenne par classe sera de 24. Cela risque de provoquer un turn-over des enseignants alors qu’on a du mal à stabiliser l’équipe. Le dispositif + de maîtres que de classe mis en avant par l’administration sera insuffisant pour pallier les conséquences de la fermeture. Comme le craignait FO, ce poste sert d’alibi pour fermer une classe.

CLIS : l’IEN-ASH explique que les effectifs sont bas. « En 2013 il n’y aura plus que 5 élèves sur cette CLIS. Les besoins CLIS ne sont pas particulièrement sur Poitiers » explique-t-elle. « Ces 5 élèves pourraient aller à Damien Allard/J. Ferry. Cette CLIS a un service de soin SESSAD. L’école Daudet a déjà une CLIS, 2 CLIS c’est beaucoup sur cette école, le fonctionnement pour les intégrations n’est pas simple. On n’a jamais réussi à remplir cette CLIS : on a essayé de préserver le groupe. On n’aura pas trop d’élèves sur les autres CLIS de Poitiers ».

Le DASEN décide de fermer la CLIS sans avoir connaissance des notifications MDPH et ainsi du nombre d’élèves à scolariser en CLIS à la rentrée 2014. Cette classe était la seule sur Poitiers disposant encore de places pour l’accueil de nouveaux élèves. Par ailleurs les effectifs de D. Allard/J. Ferry sont au-delà de 27 pour les classes de cycle 3, rendant impossible des intégrations sur ces niveaux.

 

LOUDUN LE MATRAY ELEM :

L’école a déjà subi la perte du poste RASED surnuméraire l’an dernier rappel FO. L’école a un public difficile : les difficultés sociales et scolaires sont importantes. Après fermeture plusieurs classes auront 28 élèves. Ce n’est pas faciliter le travail de nos collègues argumente FO. Le DASEN renonce à fermer.

 

MILLAC PRIMAIRE :

En cas de fermeture d’une des deux classes c’est condamner l’école qui ne pourra pas fonctionner de la PS au CM2. Le DASEN y est sensible et renonce à la fermeture.

 

CHIRE EN MONTREUIL PRIMAIRE :

Avec une fermeture, cela fait des classes à 3 niveaux avec 27 élèves pour la PS/MS/GS (4 TPS sur liste d’attente qui ne pourront plus être accueillis en cas de fermeture), et 25 élèves sur une classe à triple niveaux CP/CE1/CE2, ce qui est très défavorable entre autre à la réussite des élèves de CP. Par ailleurs la fermeture entraîne une moyenne élevée de 25,5 élèves par classe, dans un secteur où les difficultés sociales sont nombreuses (crise du secteur automobile que subit la population). L’école fonctionne bien justement parce qu’elle a des effectifs réduits. La population est très fluctuante sur la commune et chaque année les effectifs remontent entre mars et septembre. FO demande le maintien de la quatrième classe. Le DASEN s’obstine à fermer la classe.

 

VALDIVIENNE PRIMAIRE :

L’administration tablait sur des effectifs pour les deux écoles de 200 élèves. Lors du GT FO avait fait part d’effectifs supérieurs (208). Par ailleurs les deux écoles doivent être réunies dans une école neuve en janvier 2014. Il est demandé à l’administration de ne pas anticiper sur la fusion et tenir compte des répartitions sur deux sites. Par ailleurs les effectifs sont amenés à augmenter d’ici septembre.

Le DASEN renonce à fermer.

 

RPI BLANZAY-CHAMPNIERS :

L’administration tablait sur 76 élèves pour la rentrée pour justifier son projet de fermeture. L’école a remonté 81 inscriptions au syndicat, et une liste d’attente de 7 TPS. Le DASEN renonce à la fermeture.

 

RPI JARDRES-POUILLE-TERCE :

Le DASEN avait proposé une ouverture lors du groupe de travail du 14 mars. Avec trois école le RPI de 12 classes affiche ne moyenne de 26 élèves par classe à Tercé, et plus de 27 sur les deux autres communes. Cela entraîne des classes surchargées, et une organisation difficile sur les différents niveaux. Dans ces conditions la 13ème classe n’aurait pas été un luxe : d’autant plus que l’ouverture avait été prévu avec des effectifs de 320 élèves, et qu’à la date du CTSD le chiffre est déjà de 325 sur un secteur en pleine dynamique démographique. Le DASEN renonce à ouvrir malgré ces arguments.

Acte manqué ? Dans la carte scolaire qu’il adresse à la presse, il annonce une ouverture sur le RPI et s’en félicite : « Nous avons donc pu entériner l’ouverture de 20 sections, notamment […] dans le regroupement pédagogique intercommunal de Jardres, Pouillé et Tercé » (Nouvelle République du 19 mars 2013, page 7). FO demande un ouverture.

 

MIGNALOUX-B. MAT :

FO demande une ouverture avec les collègues depuis l’année dernière : elle avait été refusée au motif de « l’égalité des chance des élèves », qu’il y avait d’autres priorité, et que la commune était suffisamment favorisée (Sic !). Depuis septembre dernier FO n’a cessé d’alerter le DASEN et le Recteur de la situation difficile de nos collègues avec des classes de 30 élèves minimum, mettant en danger la santé de nos collègues. Une collègue brigade avait été mise sur l’école pour leur venir en aide le plus souvent possible.

FO se félicite qu’enfin le DASEN entende la voix de la raison ainsi que de nos collègues, et ouvre sur l’école.

 

MAGNE :

Les salles de classes de cycle 1 et cycle 2 sont trop petites pour autant d’élèves, tout comme la salle de motricité pour accueillir 32 élèves de maternelle en même temps. La répartition des effectifs est impossible dans les locaux de l’école sans une ouverture. Le DASEN ouvre la classe demandée.

 

VOUILLE MAT :

Les effectifs moyens de rentrée sont de 30,2 (chiffre administration, sans doute sous-évalué). FO demande une décision d’ouverture. Le DASEN indique qu’il sera attentif au moment des mesures d’ajustement.

 

AVANTON MAT :

Deux nouveaux lotissements sont en cour d’achèvement. La moyenne est déjà de 29. Les effectifs augmentent toujours entre mars et septembre avec l’arrivée de nouvelles familles sur la commune. FO demande une décision d’ouverture. Le DASEN répond : « On suivra, et on verra lors des mesures d’ajustement ».

 

VENDEUVRE MAT G. Gautier :

Les effectifs de rentrée sont déjà de 29 avec 5 classes. FO demande une ouverture. Même réponse que pour Avanton.

 

POITIERS CONDORCET ELEM :

FO souligne que les effectifs sont élevés et demande une ouverture. Le DASEN répond qu’il y aura un comptage à la rentrée et qu’il avisera.

 

RPI CHERVES/CUHON/VOUZAILLES :

Les effectifs sont élevés, la contrainte des locaux (salles très petites) est importante. FO demande une ouverture sur le RPI (salles disponibles). 10 TPS sont déjà inscrits. Sans ouverture leur accueil sera impossible. Réponse de l’administration : « Ils n’ont qu’à pas accueillir les moins de 3 ans ».

 

RPI DOUSSAY/ORCHES/SAVIGNY /s FAYE :

Les effectifs sont élevés (27,4). FO demande une ouverture. Mais il n’y a pas de locaux disponibles. Le DASEN argumente que les effectifs sont insuffisants pour faire intervenir le préfet, afin que celui-ci notifie aux communes l’obligation de mise à disposition d’une salle de classe.

 

BENASSAY :

Avec 3 classes, la répartition est très difficile sans ouverture de classe. Le DASEN ne prononce pas d’ouverture.

Tenez informé le syndicat de toute évolution sur votre école.

Toujours plus fort à plusieurs ! Rejoignez FO.

 

 


PARTICIPEZ A LA REUNION D'INFORMATIONS SYNDICALES :

pour préparer la grève du 28 mars

pour l'abrogation du décret Peillon sur les rythmes scolaires

pour le retrait du projet de loi de refondation

pour la défense de notre statut

pour des postes supplémentaires pour les écoles

MERCREDI 20 MARS : 9h30/12h00 à BUXEROLLES

UD-FO - 33 rue des Deux Communes – Stationnement gratuit sur place

Partager cet article

Repost 0
Published by snudifo86 - dans Carte scolaire
commenter cet article

commentaires

En une :

nouveau_hv.gifNouveau site internet pour retrouver le Snudi-FO86 :

>>>>> http://86.fo-snudi.fr

 

                                                                                                               

  

Loi d'orientation sur la "Refondation de l'Ecole"

Signez, faites signer la pétition rythmes scolaires en ligne (ici)

Recherche

Archives

Le point sur...

a.jpgPOUR CONNAITRE VOS DROITS ET MIEUX LES DEFENDRE :
le guide de vos droits est toujours disponible gratuitement sur simple demande auprès du syndicat


Pour être informé,
Pour être défendu,
Pour revendiquer,
IMAGE0002.JPG

 snudifo.jpg

carte.gif

DBD


TLP

 

BDD

 

LD