Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 11:07

Faute de moyens de nombreux élèves non-francophones risquent d’être mis en échec scolaire. Pour les personnels se pose un vrai problème.

 

Le SNUDI-FO a été interpelé par de nombreux collègues au sujet de l’insuffisance de moyens affectés à la scolarisation des enfants non-francophones (aussi appelés primo-arrivants ou allophones dans la nouvelle circulaire). Subissant le manque de postes, la scolarisation de ces enfants nécessite des mesures d’urgence sur l’école de Sommières-du-Clain et dans de très nombreuses écoles de Poitiers.

C’est ce que la délégation FO conduite par Gilles Morin, et Fabien Vasselin pour le Snudi-FO, a dit au Recteur lors de l’audience du lundi 15 octobre, en demandant la création immédiate de deux postes CLIN.

 

Les BO du 25 avril 2002 et du 20 mars 2002 faisant référence jusqu’à aujourd’hui pour la scolarisation des enfants primo-arrivants préconisent outre la scolarisation en classe ordinaire, un accueil spécifique de 9h00 par élève et par semaine, avec suivi en CLIN pendant un an et poursuite de l’aide la deuxième année si besoin. La récente circulaire n° 2012-141 du 2-10-2012 qui remplace les BO est plus précise : elle souligne la nécessité d’une prise en charge de 9h00/semaine et d’une concertation régulière avec les collègues de classe ordinaire. Cette circulaire rend encore plus criants  les manquements existant depuis quelques année sur le département.

 

SOMMIERES-DU-CLAIN- En juin 2011 la Croix Rouge décidait de déplacer le CADA de cette ville pour le rapprocher de Poitiers. Ce foyer de dix logements draine sur l’école publique une petite dizaine d’élèves non-francophone dont les parents attendent l’étude de leur dossier afin d’être reconnus réfugiés politiques. Ce qui prend environ 1 an et demi.

A l’annonce de ce déménagement, l’IA décide la suppression du ½ poste CLIN rattaché à l’école. Sans pour autant le recréer sur Poitiers…

En novembre, la Croix rouge prend la décision finalement de réinstaller le CADA à Sommières. Dès cette date l’école sollicite la restitution du ½ poste. Pourtant rien depuis ! Les élèves non francophones sont aujourd’hui au nombre de 8 sur l’école, dans une école rurale aux classes déjà surchargées et accueillant également plusieurs enfants en situation de handicap.

Les conditions de travail des collègues sont difficiles. La réussite et l’intégration scolaire de ces élèves, amenés pour le plus grand nombre à rester en France, sont fortement compromises.

Face aux difficultés des collègues, comme à Poitiers, l’administration a demandé aux enseignants des RASED d’intervenir en dehors de leur statut.

 

POITIERS- Depuis quatre ans on assiste sur Poitiers à une forte hausse du nombre d’enfants non-francophones accueillis dans les écoles. Plusieurs collègues confirment ce phénomène auquel ils assistent sur leur école : « Traditionnellement Poitiers accueille des populations non-francophones ou mal-francophones originaires des pays africains. Depuis quelques années les enfants de demandeurs d’asile accueillis par le CADA de la Croix-Rouge sont originaires de l’Est. Avec l’ouverture des marchés du travail on assiste aussi à l’arrivée plus importante d’enfants d’étudiants ou travailleurs migrants qualifiés. On constate aussi une augmentation du nombre d’enfants Roms ». Pour un grand nombre de ces enfants « le bain de langue »francophone est inexistant : dans les pays de l’Est la structure de langue est différente et les enfants sont non sensibilisés à l’alphabet latin.

Le nombre d’enfants non-francophones inscrit dans les écoles de Poitiers a progressé de manière constante, sans augmentation du nombre de postes CLIN : il n’y a que deux enseignants itinérants pour toutes les écoles de Poitiers ! Nettement insuffisant : si bien que les enfants mal-francophones, originaires de Mayotte et d’Afrique, nécessitant pourtant une aide, ne sont plus prioritaires par rapport aux enfants originaires de pays de l’Est non-francophones. Mis en échec scolaire, ce sont les RASED qui ont suppléé en apportant une aide ne correspondant pourtant pas à leurs missions… Les postes RASED supprimés en masse sur Poitiers, les enseignants des classes ordinaires se retrouvent seuls pour tenter de remédier aux défaillances de l’Education Nationale. Certains sont à bout de force.

Par ailleurs pour la grande majorité des enfants, un simple calcul fait apparaître que les 9h00 par semaine ne sont pas dispensées.

Il ne s’agit là que d’un « saupoudrage » et de « bricolage » au mépris du statut des personnels et du droit de chaque enfant à recevoir un enseignement adapté à ses besoins.

Le risque est important que face à l’augmentation de la demande d’aide le volume horaire par enfant diminue encore afin de faciliter le « turn-over ». Il est urgent d’inverser cette tendance et créer un poste CLIN supplémentaire sur Poitiers.

 

FO revendique le respect des textes réglementaires.

FO a demandé au Recteur le respect du statut des personnels, notamment des RASED.

FO revendique avec les personnels la création d’un troisième poste CLIN sur Poitiers, et la création d’un poste CLIN sur Sommières-du-Clain.

 

Le Snudi-FO86 appelle les collègues à l’informer de la situation sur leur école concernant l’accueil des primo-arrivants, et également des enfants du voyage. Le syndicat appelle les collègues à le rejoindre pour la défense des conditions de travail, du statut et des revendications.

 

Poitiers, le 19 octobre 2012

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

En une :

nouveau_hv.gifNouveau site internet pour retrouver le Snudi-FO86 :

>>>>> http://86.fo-snudi.fr

 

                                                                                                               

  

Loi d'orientation sur la "Refondation de l'Ecole"

Signez, faites signer la pétition rythmes scolaires en ligne (ici)

Recherche

Archives

Le point sur...

a.jpgPOUR CONNAITRE VOS DROITS ET MIEUX LES DEFENDRE :
le guide de vos droits est toujours disponible gratuitement sur simple demande auprès du syndicat


Pour être informé,
Pour être défendu,
Pour revendiquer,
IMAGE0002.JPG

 snudifo.jpg

carte.gif

DBD


TLP

 

BDD

 

LD