Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 15:26

Projet de carte scolaire « écoles » dans la Vienne :

31 élèves en plus, 66 suppressions de postes !

Les RASED et la maternelle paient le prix fort.


>>> lire/imprimer le contenu ci-dessous en format PDF (cliquez ici)


Le groupe de travail préparatoire au CTSD du 16 mars sur la carte scolaire « écoles » s’est tenu mardi 14 mars durant près de 7 heures. Fabien Vasselin y représentait la FNEC-FP-FO pour le premier degré. L’administration a fait part de ses projets de carte scolaire pour la rentrée prochaine.

FO est intervenue pour défendre les intérêts des collègues et obtenir des modifications.

 

Presque 14 postes à rendre malgré des effectifs en hausse :

Rappelons le contexte : 31 élèves supplémentaires sont attendus sur le département de la Vienne à la rentrée prochaine. A la fin des opérations, l’IA du 86 devra avoir rendu au Ministère 5 postes classes, et 8,4 postes hors classes (RASED, remplacements, etc.), soit 13,4 au total.

FO demande l’annulation de toutes les suppressions de postes : aucune suppression ne se justifie.

 

La maternelle paie le prix fort.

Et l’élémentaire continue malgré tout de subir :

Dans ce contexte l’IA explique :

- avoir voulu maintenir le ratio E/C (nombre d’élèves par classe).

- ne pas diminuer la capacité de remplacement en l’attente d’un nouveau logiciel permettant l’optimisation de ces moyens (sic).

- donner la priorité à l’élémentaire (et donc laisser la situation de la maternelle continuer à se dégrader).

FO dénonce une nouvelle attaque contre la maternelle, cette dégradation comme le constatent les enseignants n’est pas sans conséquence sur la réussite des élèves en élémentaire. FO demande la comptabilisation des 2-3 ans dans les effectifs.

 

Les RASED subissent un démantèlement pire qu’en 2008 :

Dans ce cadre « il fallait » donc faire payer le prix fort aux Réseaux d’Aide aux élèves en difficulté, envisagés uniquement comme un réservoir de postes à supprimer. Tout en se défendant d’abandonner les élèves en difficulté, l’IA a donc tenté d’expliquer :

-       qu’il y aurait un maître de chaque spécialisation par réseau ; pour cela une nouvelle équation : 1 circonscription = 1 réseau ! Du jamais vu !

-       « faire plus avec moins », grâce à un redéploiement piloté par les Inspecteurs de circonscription. Il s’agit, avons-nous entendu de « recentrer » les activités des réseaux, d’éviter le saupoudrage, de mettre « le maximum de moyens où il existe le maximum de besoins ».  Formule déjà trop de fois entendue, chaque fois prétexte à de nombreuses suppressions de postes, et dont on connaîit les conséquences. « Les résultats aux évaluations nationales permettent de déterminer où il y a des besoins et où l’existence de RASED a permis des progrès tels qu’il devient possible de s’en passer ! »

Le Secrétaire Général stigmatise « la pensée unique des syndicats » qui réclament des moyens pour l’école. L’IA assure que le plan de redéploiement des RASED qu’il a élaboré permettra de faire plus, avec moins de moyens. C’est ce qu’il appelle « optimiser les moyens ».

Pour FO et les personnels, on ne peut plus optimiser davantage, et cela depuis longtemps. La suppression de tous les maîtres E et G sur des secteurs entiers aura pour conséquence la fin de toute prise en charge et préfigure un dispositif où les enseignants réseaux n’auraient plus (au mieux) qu’un rôle de conseil auprès des enseignants classe.

Pour FO, c’est cela la pensée unique : suivre les directives fixées par Bruxelles de libéralisation des services publics et de l’Education Nationale, obéir aux marchés et faire payer aux salariés, aux élèves et leurs famille les conséquences de cette politique où tout doit être sacrifié au nom d’impératifs prétendument économiques. C’est à cette politique que s’opposent les enseignants et la population.


Projets de fermetures : 65,75 postes

Ø24,75 postes classes

Maternelles : 9 postes

Elémentaires : 7 postes

Primaires et RPI : 7 postes

Châtellerault les Minimes

Lussac les Ch. J. Rostand
Quinçay
Rouillé
St Benoit I. Jouenne

Vendeuvre G. Gauthier
Dangé A. Souché

Les Roches Prémarie Andi.

Scorbé Clairvaux

Châtellerault Lakanal-Littré

Loudun le Martray

Nieul l’Espoir

Poitiers Pagnol

St Benoit I. Jouenne

St Georges les Bx M. Jolliet

Saint Germain

Primaires

Adriers F. Albert
Millac
St Pierre d’Exideuil

Saint Sauvant

RPI

>Chapelle Viviers- Chauvigny Pouzioux-Leignes s/ Fontaine

->Fleix- Paizay le Sec (conditionnelle)

> Saint Macoux-Saint Saviol

 

Ces mesures ont pour conséquence la perte de 1,75 poste dévolu à la décharge des directeurs

Ø41 postes hors classes

Remplacement : 22 postes

RASED et surnuméraires : 16 postes

Autres : 2 postes

20 brigades formation continue

1 brigade départementale

1 ZIL

2 E Neuville J. Ferry

1 E Lencloître

1 E Naintré Joliot Curie

1 E Poitiers J. Brel

1 G Nouaillé Maupertuis

1 E Lusignan

1 G La Villedieu du Clain

1 E Poitiers A. Bouloux

1 G Poitiers La Grange St P.

1 G Poitiers J. Mermoz

1 G Poitiers E. Pérochon

1 G Châtellerault H. Denard

3 surnuméraires : Loudun Martray, Couhé, Chauvigny.

1 poste CMPP

1 poste IME Montmorillon

1 poste TICE (0,5 Vivonne et 0,5 IA)

 

 

ØProjets d’ouvertures :  29 postes
7 postes classes (+2 conditonnels)

Maternelles : 0 postes

Elémentaires : 5 postes +1 conditionnel

Primaires et RPI : 2 postes + 1 conditonnel

 

Buxerolles bourg

Châtellerault Antoigné

Poitiers J. Brel

Poitiers A. Daudet

Vivonne L-W. Elem

Vouneuil s/ Vienne M.P (conditonnelle)

Primaires

Lathus Saint Rémy A. Thév.

RPI

>La Chapelle Moulière – Lavoux – Liniers >Chabournay – Charrais (conditionnelle)

 

Ø22 postes hors classes

Remplacement : 20 postes

RASED et surnuméraires : 1 poste

Autres : 1 postes

20 brigades départementales

 

Il s’agit des 20 brigades formation continue supprimées plus haut, postes transformés en brigade congé (lire CR du CTSD du 10/02/12)

0,5 G circ. Poitiers ASH

0,5 G circ. Poitiers Nord

Le poste sera rattaché à Vouneuil s/ Vienne

CLIS Cenon s/Vienne

 

 

Le solde est donc de — 36,75 postes. 6,25 postes sont prévus pour la décharge formation des PE stagiaires un jour par semaine. Le département doit rendre 13,4 postes au Ministère. Il reste 17,10 postes pour des ouvertures (15,10 si les ouvertures conditionnelles sont opérées).

Des ouvertures et des abandons de fermeture sont donc encore largement possibles, même dans ce périmètre fixé par le Ministère ! Pour le reste, il faut que le Ministre rende des postes comme le demandent les personnels.

 

 

Sur la base des dossiers qui lui ont été adressés,

et du mandat que lui ont confié les collègues, FO a défendu entre autres :

(pour plus d’infos sur votre école, contactez le syndicat)

 

 

LATILLE :

La moyenne par classe est de 31 élèves ! Des élèves qui ont eu 3 ans depuis janvier n’ont pas pu être accueillis, et l’école accueille plusieurs élèves handicapés. Aucune ouverture n’a été proposée par l’administration, malgré des locaux disponibles ! Pire, il a été étudié par l’administration un glissement de 5 GS vers l’école élémentaire voisine. Le même projet présenté l’an dernier à Smarves et aux Roches-Prémarie avait fait l’unanimité contre lui.

FO demande l’abandon de ces pratiques, l’ouverture en maternelle, et l’abandon du projet de glissement qui réunit contre lui les enseignants, les parents d’élève et la mairie. L’IEN-A M. Dejoux abonde dans le sens de FO en rappelant que, réglementairement, les élèves de maternelle vont en maternelle, et ceux d’élémentaire en élémentaire. Sauf accord de tous les partis. L’ouverture d’une classe à la maternelle de Latillé sera étudiée, répond l’administration.

FO demande une ouverture en maternelle.

 

LES ROCHES-PREMARIE-ANDILLE :

L’ouverture obtenue en maternelle l’an dernier est menacée, alors que l’école ne perd qu’un élève ! Le SG objecte que les chiffres de l’an dernier étaient « fantaisistes ». Pourtant, à l’heure actuelle, l’école scolarise bel et bien le nombre d’élèves annoncés !

L’administration s’appuie pour fermer sur des chiffres étonnamment bas, ne correspondant pas à ceux que nous a donnés l’école. Si la fermeture devait être maintenue, la moyenne par classe serait de 28,66 élèves par classe.

FO demande l’abandon de la suppression de poste.

 

LOUDUN :

L’école du Martray, pourtant dans un secteur peu favorisé,subirait une double sanction : perte de l’enseignante surnuméraire pourtant indispensable, et perte d’un poste classe entrainant une moyenne élevée de 25,5 élèves par classe remettant en cause les chances de réussite de l’équipe enseignante.

FO demande l’abandon des deux suppressions.

 

SAINT BENOIT I. JOUENNE MAT. :

Avec la fermeture sur l’élémentaire, il s’agit d’un coup dur pour ce secteur, d’autant qu’après fermeture, les effectifs deviendront élevés. L’accueil des TPS, important sur cet école ne pourrait plus se faire, risquant de profiter à l’enseignant privé catholique et d’entraîner une perte d’élèves pour les écoles.

Après fermeture la moyenne par classe serait de 29,33 avec les TPS inscrits, et 27 sans ces élèves. Par ailleurs des logements sont en cour d’achèvement et de nouvelles familles attendues.

FO demande le maintien du poste et la comptabilisation des TPS dans les effectifs prévisionnels.

 

Postes G La Villedieu du Clain et Nouaillé M. :

Avec la suppression de ces deux postes, c’est tout simplement la disparition de toute aide G sur le secteur !

Pour FO, les 2 postes doivent être maintenus, l’aide personnalisée n’est pas un argument, la rééducation des élèves signalés aux réseaux nécessite une formation. Aucune suppression de poste RASED n’est justifiée.

 

Postes E Neuville de Poitou :

Sur un bassin d’environ 1100 élèves et 17 écoles, il n’y aura plus aucune aide E ni G ! Il ne subsisterait plus q’un psychologue scolaire ! Une fois encore, ces suppressions sont inadmissibles, le réseau doit être complété, pas le contraire ! L’argument de l’IA, comme quoi les collègues G et E de Lencloître et Mirebeau seront amenés à prendre le relais sur le secteur de Neuville, ne dupe personne : ils auront déjà fort à faire sur leur secteur, c’est donc priver les écoles et les élèves du secteur de Neuville de toute aide et créer un désert supplémentaire privé de toute aide spécialisée.

 

Autres écoles : prendre contact avec le syndicat pour les infos concernant votre école.

 

Tenez informé le syndicat de toutes les initiatives prises sur votre école, retournez l’enquête carte scolaire en pièce jointe.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by snudifo86 - dans Carte scolaire
commenter cet article

commentaires

En une :

nouveau_hv.gifNouveau site internet pour retrouver le Snudi-FO86 :

>>>>> http://86.fo-snudi.fr

 

                                                                                                               

  

Loi d'orientation sur la "Refondation de l'Ecole"

Signez, faites signer la pétition rythmes scolaires en ligne (ici)

Recherche

Archives

Le point sur...

a.jpgPOUR CONNAITRE VOS DROITS ET MIEUX LES DEFENDRE :
le guide de vos droits est toujours disponible gratuitement sur simple demande auprès du syndicat


Pour être informé,
Pour être défendu,
Pour revendiquer,
IMAGE0002.JPG

 snudifo.jpg

carte.gif

DBD


TLP

 

BDD

 

LD