Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 décembre 2012 6 22 /12 /décembre /2012 00:00

CAEN du 20 décembre 2012 :

compte rendu premier degré

 

 

Premier degré : +450 élèves, + 95 postes

 

Les documents préparatoires remis aux représentants indiquent une progression de 940 élèves pour l’Académie répartis pour moitié entre le premier degré et le second degré.  Cette hausse du nombre d’élèves s’accompagne d’une dotation de 95 emplois pour le primaire et 50 pour le secondaire.

Les représentants FO ont salué les créations de postes, ceci en rupture avec la politique suivie par le précédent gouvernement. Toutefois entre 2007 et 2012, ce sont 300 postes qui ont été supprimés dans le primaire, alors que dans le même temps le nombre d’élèves a augmenté. Avec les 35 postes attribués en urgence en septembre, ce sont 130 postes supplémentaires dans les écoles de l’Académie. Cela annule les suppressions annoncées en janvier 2012 et mises en œuvres en mars, mais ne remet pas en cause la politique de suppression d’un fonctionnaire sur deux partant en retraite mise en place par le précédent gouvernement dans le cadre de la RGPP.

A la demande des représentants, pointant que les prévisions du Rectorat étaient toujours en deçà de la réalité constatée à la rentrée, le Recteur a précisé qu’en cas de hausse des effectifs des moyens supplémentaires seraient donnés à l’Académie en proportion identique, il en avait reçu l’engagement du Ministère.

A la demande de FO, le Recteur a également précisé que ces 95 postes seraient exclusivement des postes de titulaires, que les PE stagiaires seront des moyens en plus de ces 95 postes.

 

Scolarisation en CLIS

et scolarisation des élèves non-francophones

 

Lors de sa déclaration liminaire la FNEC-FP-FO a interpelé entre autre le Recteur sur le problème du manque de CLIS en Charente et de postes CLIN dans la Vienne (lire déclaration).

Le Recteur a répondu à notre intervention en nous demandant de lui transmettre à nouveau le détail des dossiers (ce que nous avons déjà fait).

Il nous a répondu être très concerné par la scolarisation des élèves handicapés, notamment en milieu ordinaire, indiquant qu’il ne lui paraissait pas inconcevable d’en tenir compte lors de la préparation de la carte scolaire, en ayant par exemple des effectifs par classe moins importants là où des élèves en situation de handicap ou non francophones sont accueillis.

Pour FO cette réponse est dans la continuité de ce qui est pratiqué depuis de nombreuses années. Cela ne répond pas à la question spécifique des postes spécialisés et des classes adaptées. La réponse du Recteur confond accueil en classe adaptée et accueil en classe ordinaire.

 

Politique académique pour les cartes scolaires du premier degré

 

Le Recteur a précisé ce qu’il appelle la politique académique pour le premier degré. Il compte privilégier :

-         une meilleure scolarisation des enfants de moins de 3 ans

-         les zones urbaines prioritaires (ECLAIR, RSS)

-         les zones rurales

Il est question de « donner plus à ceux qui ont moins ». Force est de constater qu’il faudra juger aux actes car les premiers exemples concrets de cette politique (déplacement du BTS gestion de la Rochelle vers Saint-Jean-d’Angély entre autres) donnent plutôt l’impression d’un déplacement des moyens plutôt que d’implantation de nouveaux moyens.

A titre d'exemple le Recteur a dit vouloir en zone rurale maintenir des postes et des écoles malgré des effectifs pouvant être jugés comme faibles. Les collègues sauront s'en souvenir au moment de l'élaboration de la carte scolaire.

Aucune indication précise n’a été donnée concernant les ouvertures nécessaires de postes CLIS, CLIN et RASED. Interrogé par FO le Recteur a repris les 3 axes prioritaires cités plus hauts en ajoutant que l’accueil des publics spécifiques était bien évidemment aussi une priorité académique. FO jugera aux actes. Le syndicat continuera à intervenir sur ces dossiers.

 

RASED, remplacement, médecine de prévention

 

FO constate que, en près de 3h00 de questions-réponses, le Recteur n’a jamais répondu sur les RASED, et a aucun moment n’a donné le moindre signe de réimplantation (même limitée) de postes. Si le Recteur a répété plusieurs fois vouloir « donner plus à ceux qui ont moins », il n’a jamais évoqué l’aide aux élèves en difficulté.

FO constate également que le remplacement des absences ne fait pas partie des priorités, pas plus que la formation continue des personnels (rien de prévu pour remettre en place les brigades de remplacement formation continue).

La santé des personnels n’est pas non plus prioritaire : aucune création de poste médecin de prévention n’a été annoncée malgré les demandes répétées de FO.

 

Maternelle : scolarisation des – de 3 ans.

 

Le Recteur a donné comme objectif une hausse légère de la scolarisation des – de 3 ans dans les secteurs ruraux de Charente et Deux-Sèvres.

L’objectif ministériel de 30% de scolarisation de ces élèves dans les secteurs urbains prioritaires étant déjà atteint partout dans l’Académie, nous avons compris qu’il n’y aurait pas d’effort supplémentaire de fait.

FO a demandé ce qu’il en serait des communes en ZRR (Zones de Revitalisation Rurales). Dans les 4 départements ces communes sont nombreuses. FO demande si ces communes font partie des zones prioritaires définies par le Rectorat et si par conséquent les – de 3 ans seront comptabilisés dans les effectifs de préparation à la carte scolaire.

Réponse : non, les communes en ZRR ne seront pas considérées comme prioritaires pour l’accueil des – de 3 ans.

FO a souligné le fait que l’enseignement privé scolarise 12% des élèves de primaire de l’Académie, mais 25% des – de 3 ans. Pire, dans la Vienne, l’école privée scolarise 11% des élèves, mais 37% des – de 3 ans.

FO a demandé que cesse cette politique rectorale et des DSDEN qui se fait au profit de l’enseignement privé alors que dans le même temps des classes de maternelles sont fermées.

FO a rappelé sa demande :

 

-         que les parents souhaitant scolariser leur enfant de moins de 3 ans aient gain de cause

-         que les – de 3 ans soient comptabilisés dans les effectifs.

-          

La FCPE est intervenue après FO avec la même demande au sujet des ZRR « nous regrettons de ne pas arriver à nous faire entendre sur le sujet depuis de nombreuses années ».

 

 


 

Déclaration pour le Snudi-FO lors du CAEN du 20 décembre

 

Monsieur le Recteur, nous vous avons écouté nous rappeler dans vos précédentes réponses aux représentants votre attachement à « protéger les élèves ». Vous nous avez indiqué que « votre premier soucis est celui des élèves de l’Académie », vous nous avez dit que l’intérêt des élèves était pour vous le plus important, et notamment sur « le plan de l’égalité des chances ». Nous ne doutons pas que vous serez par conséquent sensible au droit des enfants non-francophones ou en situation de handicap. Nous vous avons fait part de plusieurs dossiers lors de l’audience que vous nous avez accordée le 15 octobre, entre autre de deux dossiers sur lesquels nos collègues attendent une réponse urgente.

 

CLIS en Charente

 

En Charente nos vous avions interpelé sur la scolarisation d’une élève en classe ordinaire alors que pourtant à son sujet la CDA de la MDPH a préconisé une scolarisation en CLIS. La notification s’impose à vos services. Pourtant à ce jour aucune réponse n’a été apportée. Ce cas n’est pas un cas isolé : la MDPH nous a indiqué que ce sont en Charente 28 enfants en situation de handicap qui se voient, au mépris de leurs droits, privés d’une scolarisation en CLIS.

Force Ouvrière revendique des mesures d’urgence et l’ouverture immédiate des CLIS nécessaires à ces élèves.

 

Scolarisation des élèves non-francophones dans la Vienne

 

FO a été interpelé par de nombreux collègues au sujet de l’insuffisance de moyens affectés à la scolarisation des enfants non-francophones.

Les BO du 25 avril 2002 et du 20 mars 2002 faisant référence jusqu’à aujourd’hui pour la scolarisation des enfants primo-arrivants préconisent outre la scolarisation en classe ordinaire, un accueil spécifique de 9h00 par élève et par semaine, avec suivi en CLIN pendant un an et poursuite de l’aide la deuxième année si besoin. La récente circulaire n° 2012-141 du 2-10-2012 qui remplace les BO est plus précise : elle souligne la nécessité d’une prise en charge de 9h00/semaine et d’une concertation régulière avec les collègues de classe. Cette circulaire rend encore plus criants  les manquements existant depuis quelques année sur le département.

 

SOMMIERES-DU-CLAIN- En juin 2011 la Croix Rouge décidait de déplacer le CADA de cette ville pour le rapprocher de Poitiers. Ce foyer de dix logements draine sur l’école publique une petite dizaine d’élèves non-francophone dont les parents attendent l’étude de leur dossier afin d’être reconnus réfugiés politiques. Ce qui prend environ 1 an et demi.

A l’annonce de ce déménagement, l’IA décide la suppression du ½ poste CLIN rattaché à l’école. Sans pour autant le recréer sur Poitiers…

En novembre, la Croix rouge prend la décision finalement de réinstaller le CADA à Sommières. Dès cette date l’école sollicite la restitution du ½ poste. Pourtant rien depuis ! Les élèves non francophones sont aujourd’hui au nombre de 8 sur l’école, dans une école rurale aux classes déjà surchargées et accueillant également plusieurs enfants en situation de handicap.

Les conditions de travail des collègues sont des plus difficiles. La réussite et l’intégration scolaire de ces élèves, amenés pour le plus grand nombre à rester en France, sont fortement compromises.

Face aux difficultés des collègues, comme à Poitiers, l’administration a demandé aux enseignants des RASED d’intervenir en dehors de leur statut. Inacceptable.

 

POITIERS- Depuis quatre ans on assiste sur Poitiers à une forte hausse du nombre d’enfants non-francophones accueillis dans les écoles. Plusieurs collègues confirment ce phénomène auquel ils assistent sur leur école. Traditionnellement Poitiers accueille des populations non-francophones ou mal-francophones originaires des pays africains. Depuis quelques années les enfants de demandeurs d’asile accueillis par le CADA de la Croix-Rouge sont originaires de l’Est. Avec l’ouverture des marchés du travail on assiste aussi à l’arrivée plus importante d’enfants d’étudiants ou travailleurs migrants qualifiés. On constate aussi une augmentation du nombre d’enfants Roms. Pour un grand nombre de ces enfants « le bain de langue »francophone est inexistant : dans les pays de l’Est la structure de langue est différente et les enfants sont non sensibilisés à l’alphabet latin.

Le nombre d’enfants non-francophones inscrit dans les écoles de Poitiers a progressé de manière constante, sans augmentation du nombre de postes CLIN : il n’y a que deux enseignants itinérants pour toutes les écoles de Poitiers ! Nettement insuffisant : si bien que les enfants mal-francophones, originaires de Mayotte et d’Afrique, nécessitant pourtant une aide, ne sont plus prioritaires par rapport aux enfants originaires de pays de l’Est non-francophones. Mis en échec scolaire, ce sont les RASED qui ont suppléé en apportant une aide ne correspondant pourtant pas à leurs missions… Les postes RASED supprimés en masse sur Poitiers, les enseignants des classes ordinaires se retrouvent seuls pour tenter de remédier aux défaillances de l’Education Nationale. Certains sont à bout de force.

Par ailleurs pour la grande majorité des enfants, un simple calcul fait apparaître que les 9h00 par semaine ne sont pas dispensées.

Il ne s’agit là que d’un « saupoudrage » et de « bricolage » au mépris du statut des personnels et du droit de chaque enfant à recevoir un enseignement adapté à ses besoins.

Le risque est important que face à l’augmentation de la demande d’aide le volume horaire par enfant diminue encore afin de faciliter le « turn-over ». Il est urgent d’inverser cette tendance et créer un poste CLIN supplémentaire sur Poitiers.

 

Monsieur le Recteur,

FO demande le respect du statut des personnels, notamment des RASED.

FO revendique avec les personnels la création d’un troisième poste CLIN sur Poitiers, et la création d’un poste CLIN sur Sommières-du-Clain.

 

 

Fabien Vasselin

 

Partager cet article

Repost 0
Published by snudifo86 - dans Carte scolaire
commenter cet article

commentaires

En une :

nouveau_hv.gifNouveau site internet pour retrouver le Snudi-FO86 :

>>>>> http://86.fo-snudi.fr

 

                                                                                                               

  

Loi d'orientation sur la "Refondation de l'Ecole"

Signez, faites signer la pétition rythmes scolaires en ligne (ici)

Recherche

Archives

Le point sur...

a.jpgPOUR CONNAITRE VOS DROITS ET MIEUX LES DEFENDRE :
le guide de vos droits est toujours disponible gratuitement sur simple demande auprès du syndicat


Pour être informé,
Pour être défendu,
Pour revendiquer,
IMAGE0002.JPG

 snudifo.jpg

carte.gif

DBD


TLP

 

BDD

 

LD